Cambes en Plaine !

En 2017 David anime l’activité cirque pour la Ligue de l’Enseignement pendant les temps périscolaires à l’école Hélène Moulin.

C’est cette même année que l’association Tout Est Jonglerie est crée.

Depuis lors Tout Est Jonglerie a construit sa place et ses activités dans la communes.

Au premier stage vacances en juillet 2018 ils étaient 4. Depuis nous proposons deux groupes par semaine où une dizaine d’enfants par groupe apprennent le cirque.

Les cours à l’année ont mis du temps à s’installer, naviguant entre le mardi et le mercredi, entre la salle des fêtes et le dojo.

Désormais les cours ont lieu le mardi soir au dojo et sont pleins.

On apprécie particulièrement le Dojo, ou la présence de tapis est idéale pour la pratique du cirque.

La mairie a même installé en 2021 des accroches au plafond pour permettre la pratique des aériens.

En 2022, T.E.J. a obtenu de la mairie une subvention qui symbolise notre intégration dans cette commune et, nous l’espérons, la pérennisation de nos activités avec les habitants.

Nous remercions particulièrement les équipes municipales successives pour leur accueil et leur soutien.

 

Caen !

Le rapprochement  entre la ville de Caen et notre association est une évidence.

David a été président de l’association Tapes à 100 balles, devenu Cirque Libre Amateur Caen pendant son mandat. CLAC rassemble les jongleurs amateurs de Caen pour des temps d’entrainement libre.

A la création de T.E.J, nous avons répondus naturellement présents aux sollicitations de la ville de Caen.

Le forum des associations nous a ouvert les portes des quartiers animés, les pôles de vie et l’organisation de la mairie.

Le providence  nous a fait découvrir le monde merveilleux des subventions, des démarches administratives, du cofinancement, des budgets prévisionnels  et l’écriture des appels à projet…

Plus sérieusement, nous intervenons ainsi dans certains quartiers prioritaires, principalement la Grâce de Dieu et la Guériniére.

Grâce au Projet Éducatif Global, nous multiplions les projets dont l’ambition « comtes jonglés et jonglerie comtée », construit avec les animateurs du livre de Caen. Ce projet nous a permis de mélanger spectacle, livres et pédagogie dans des écoles de la rive droite.

A la sortie du 1er confinement, c’est grâce au dispositif 2C2S que nous avons pu rapidement revenir sur le terrain, avec nos 15 balles dans une caisse, notre masque canard et les protocoles de désinfection pour aller faire du cirque dans les écoles maternelles.

Nous apprécions la diversité des sollicitations de la ville qui nous permet de nous réinventer, d’imaginer et de créer.

 

Maison de Quartier Venoix

En 2018 T.E.J, peine à trouver des lieux pour enseigner le cirque et découvre la Maison de Quartier Venoix.

Les responsables proposent alors à l’association  de développer une activité cirque dans leurs locaux.

Les cours du vendredi se sont transformés en cours du jeudi. Pendant les vacances, les stages, à grand renfort de marketing, sont parfois complets.

Parallèlement à ces propositions pour les enfants, T.E.J. est impliqué dans la vie du quartier Venoix et ses manifestations (quartiers d’été, anniversaire des 70 ans…)

Nous utilisons également la maison de quartier pour nous entrainer et développer notre projet associatif.

Nous apprécions la liberté laissée aux associations par la maison de quartier pour leur développement.

 

Ecole du Sacré-Coeur

En 2019 T.E.J découvre l’école du Sacré Coeur et ses clubs du midi.

Tous les jeudi midi, dans la salle T3 au troisième étage, nous encadrons un club de cirque.

Du CP à la troisième, les groupes se succèdent pour des périodes de 6 semaines.

La diversité des groupes nous demandent de l’adaptabilité, de la créativité et de nous renouveler régulièrement.

Nous apprécions le soutien du Sacré-Coeur à l’apparition du Covid qui nous a rémunérer pour faire des vidéos pédagogiques à mettre en ligne.

On a ainsi constater que nous sommes plus doués sur le terrain qu’en ligne.